LLD Véhicule Utilitaire Hydrogène pour Professionnel

Le mode de propulsion à hydrogène est une alternative de choix au carburant classique pour réduire l’émission de gaz à effet de serre. C’est également une alternative intéressante au véhicule électrique classique, car il bénéficie d’une meilleure autonomie. Après les véhicules de tourisme, la technologie à hydrogène s’invite de nos jours sur le segment des utilitaires. L’objectif étant d’offrir plus de solutions de mobilité aux professionnels.

Le véhicule utilitaire à hydrogène

Comme tout véhicule à hydrogène, le véhicule utilitaire à hydrogène est une voiture animée par un moteur électrique qui tire son énergie d’une pile à combustible qui transforme l’hydrogène en électricité. On peut donc en conclure que le véhicule à hydrogène produit lui-même l’énergie dont il a besoin pour fonctionner. Grâce à une réaction chimique entre l’hydrogène contenu dans le réservoir du véhicule et le dioxygène contenu dans l’air ambiant, la pile à combustible est capable de produire de l’électricité et ne rejette que de la vapeur d’eau. L’électricité ainsi produite va alimenter le moteur électrique de la voiture, qui sera capable de se mouvoir en silence et sans émettre de gaz polluant. Le véhicule à hydrogène embarque également une batterie de moindre importance, qui constitue une réserve d’énergie en cas de besoin. Elle est également alimentée par l’électricité produite par la pile à combustible. Lorsque le réservoir à hydrogène est vide, la voiture doit refaire le plein auprès de stations dédiées. L’opération s’effectue aussi rapidement qu’un plein d’essence grâce aux réservoirs haute pression.

La voiture à pile combustible est un concept novateur qui permet d’envisager une mobilité plus durable. Dans le cas de l’utilitaire, ce type de propulsion est beaucoup plus intéressant par rapport au véhicule électrique classique dans la mesure où elle offre une autonomie supérieure et un temps de rechargement réduit. Le principal avantage de l’utilitaire à hydrogène est son autonomie. En effet, pour 5 kg d’hydrogène, l’utilitaire peut parcourir jusqu’à 500 km. D’ailleurs, la température ambiante n’a aucune incidence sur l’autonomie du véhicule. Son atout par rapport au véhicule électrique classique est qu’il est possible de faire le plein d’hydrogène en seulement 5 minutes, ce qui influe sur la disponibilité de l’auto. L’utilitaire à hydrogène ne provoque aucune pollution sonore. Lorsque le conducteur allume le moteur, un voyant sur le tableau de bord lui indique que le moteur est en marche.

Utilitaire à hydrogène : les offres disponibles

À l’heure actuelle, seul le constructeur français Renault a équipé ses modèles d’utilitaires légers d’une pile à combustible. Commercialisé depuis la fin de l’année 2019, le Renault Kangoo Z.E hydrogène est le premier utilitaire à hydrogène à circuler sur le territoire. Construit sur la même base que le Renault Kangoo électrique, le Kangoo à hydrogène ajoute une pile à combustible fournir par Symbio. Le véhicule promet une autonomie de 370 km. Pour ce qui est du volume de chargement, le Kangoo à hydrogène fait 3,9 m3 pour une charge utile de 540 kg et une capacité de remorquage de 322 kg. Plus tard, le constructeur a lancé son deuxième utilitaire à hydrogène : le Renault Master hydrogène. Encore une fois, le véhicule reprend la plateforme du Renault Master électrique et se dote d’une pile à combustible fourni par Symbio. L’autonomie annoncée est de 350 km contre 120 km pour la version 100% électrique. Le second modèle propose une zone de chargement allant de 10,8 à 20 m3 pour une charge utile maximale de 1200 kg.

Dans la foulée du plan hydrogène du gouvernement, le groupe PSA prévoit lui aussi de lancer toute une flotte d’utilitaires à hydrogène en 2021 dans le but de répondre aux besoins de sa clientèle professionnelle. Les premiers modèles qui seront équipés d’une pile à combustible seront, le Peugeot Expert, le Citroën Jumpy et l’Opel Vivaro. Sur le plan pratique, l’arrivée de ces véhicules utilitaires électriques offrira aux professionnels la possibilité de parcourir de plus longues distances, mais aussi d’accéder aux zones à faibles émissions sans crainte.

Pourquoi opter pour la location longue durée d’un véhicule utilitaire à hydrogène?

De nos jours, le changement climatique, le développement durable et l’écologie sont devenus une préoccupation générale. De plus en plus d’entités sont soucieuses de trouver des solutions pour préserver l’écologie. Grâce au véhicule utilitaire à hydrogène, les professionnels ont l’opportunité de faire un geste pour l’environnement. En effet, le véhicule à hydrogène n’émet que de l’eau propre et ne consomme pas directement d’énergie fossile. Par ailleurs, l’industrie est aujourd’hui en train de développer des techniques plus écologiques pour extraire l’hydrogène.

Bien que ses avantages soient non négligeables, l’utilitaire à hydrogène a un coût, soit 48300 euros pour le Renault Kangoo ZE Hydrogen. À ce prix-là, le modèle représente 15000 euros de plus que la version électrique et 26000 euros de plus que la version à moteur thermique. Il s’avère donc plus difficile pour le professionnel de le financer sans avoir recours à un crédit auto. Heureusement, ce n’est plus une obligation puisque les professionnels peuvent se tourner vers le leasing et plus particulièrement vers la location longue durée d’utilitaire à hydrogène.

Quels sont les avantages d’une LLD véhicule utilitaire à hydrogène?

Devenue courante chez les professionnels, la location longue durée offre une véritable alternative à l’achat d’un utilitaire neuf. Le succès de ce mode de financement s’explique par les nombreux avantages de la LLD dont la possibilité d’acquérir le véhicule sans se servir dans les fonds propres et sans demander un crédit auto. Avec la location, le professionnel va simplement payer les mensualités prévues dans son contrat. Parce que la formule en LLD prévoit un tarif tout inclus, aucune dépense imprévue ne peut intervenir, ce qui permet au locataire de mieux contrôler son budget auto. Par ailleurs, la LLD est facile à mettre en place, car le professionnel s’affranchit des démarches propres à l’achat. Il lui suffit de déterminer les modalités de son contrat, de signer le document et de réceptionner les clés. Il appartient au loueur de s’occuper de l’achat auprès du concessionnaire et d’immatriculer le véhicule. Par ailleurs, les frais engendrés par l’immatriculation du véhicule sont pris en charge par la société de leasing.