LLD utilitaire léger (VUL) : quel véhicule choisir en leasing ?

LLD utilitaire léger (VUL) : quel véhicule choisir en leasing ?

En entreprise, il est difficile, voire impossible, de faire l’impasse sur l’usage des véhicules utilitaires légers dès lors qu’on opère dans les services de livraison, transport et logistique. Ces véhicules garantissent également la mobilité des collaborateurs qui doivent se rendre sur les chantiers ou qui ont besoin d’assurer une intervention auprès des clients. Aujourd’hui, le marché propose une grande diversité de modèles et le choix s’effectue essentiellement en fonction des besoins et de l’activité de l’entreprise.

La Location Longue Durée, le mode de financement idéal pour acquérir un véhicule utilitaire léger

Les véhicules utilitaires légers affichent des prix très variables. L’acquisition d’un modèle neuf nécessite un budget allant de 12 000 à 25 000 euros. Pour une entreprise qui a besoin de se constituer une flotte de plusieurs véhicules, il semble assez compliqué de financer l’achat, car l’opération bloque la trésorerie ou exige la souscription à un crédit bancaire engendrant une hausse de l’endettement. En alternative à ces solutions, opter pour la Location Longue Durée s’impose comme la meilleure alternative. D’ailleurs, de nombreux professionnels ne jurent plus que par ce mode de financement locatif ces dernières années. La LLD permet d’avoir à disposition un véhicule utilitaire léger (VUL) neuf et équipé selon les besoins des utilisateurs en contrepartie du règlement d’un loyer mensuel.

Le contrat s’étend sur une durée de deux à cinq ans puis au terme de celui-ci, le bien est restitué auprès de la société de location. L’intérêt de cette offre est qu’elle n’alourdit pas le bilan comptable, car les loyers figurent parmi les charges. Si l’entreprise a besoin de souscrire à des crédits bancaires pour financer d’autres projets stratégiques, elle aura plus de chances d’accéder à sa demande en affichant des résultats financiers positifs. Mieux, le budget automobile est transparent et maîtrisé grâce aux mensualités fixes et connues à l’avance. Pas de mauvaises surprises ni de dépenses superflues qui impactent la trésorerie. Pour offrir encore plus d’avantages aux professionnels, les loueurs proposent même d’inclure un service d’entretien, de garanties et de dépannage dans leur contrat. Ces prestations ne font pas l’objet d’une facturation supplémentaire, car les frais sont compris dans l’offre.

Les véhicules utilitaires : une grande diversité d’offres

Le véhicule utilitaire léger se définit comme un véhicule utilisé à des fins commerciales, professionnelles ou industrielles dans le transport de marchandises et de personnes. Il a un poids total autorisé en charge inférieur à 3,5 tonnes avec une largeur de 2,55 m et une longueur de 12 m. Ce marché est très segmenté et se compose de plusieurs modèles qu’il est possible de qualifier de VUL.

Les fourgonnettes font partie des plus connues et des plus prisées par les professionnels en raison de leur agilité et leur compacité qui leur permettent d’être à l’aise en ville ou en zones périurbaines. Ces VUL au petit format ont une hauteur utile de 1,30 m à 1,50 m, une longueur utile de 1,80 à 2 m, un PTAC oscillant entre 1,7 et 2,5 tonnes et peuvent se décliner en cabine approfondie accueillant jusqu’à 6 places. La Citroën Berlingo Van, la Renault Kangoo Express, la Volkswagen Caddy Van, l’Opel Combo et le Ford Transit Connect sont les leaders du segment.

Le fourgon compact joue sur sa polyvalence pour séduire les entreprises. Offrant un bon compromis entre agrément de conduite, encombrement du véhicule et capacité de chargement, il peut accéder aux parkings souterrains grâce à une hauteur inférieure à 2 mètres. Sa longueur utile est de 3 mètres et son PTAC va de 2,5 tonnes à 3,2 tonnes. La Citroën Jumpy, le Mercedes Vito, le Volkswagen Transporter, le Peugeot Expert, le Renault Trafic et le Nissan NV300 se partagent ce marché.

Du côté des grands fourgons, les configurations offertes sont particulièrement larges. Ce VUL se caractérise par sa longueur atteignant 5 mètres, sa hauteur de 2,1 mètres et son PTAC de 2,8 à 7 tonnes. Dans cette catégorie, les meilleurs modèles sont représentés par le Volkswagen Crafter, le Peugeot Boxer, le Renault Master, le Mercedes Sprinter, le Ford Transit, la Fiat Ducato et la Citroën Jumper.

Dernier et non des moindres : le pick-up est plébiscité par les acteurs du BTP, les forestiers, les agriculteurs, les paysagistes et autres artisans par sa capacité de chargement et de remorquage remarquable. Si le Ford Ranger et la Toyota Hilux accaparent la plus grosse part de marché sur ce segment, l’Isuzu D-Max, la Nissan Navara, la Mitsubishi L200 et le Volkswagen Amarok ont aussi des arguments de taille.

Les critères qui guident le choix d’un VUL

La motorisation constitue un facteur déterminant au moment de choisir un VUL. Le diesel et l’essence ont toujours été privilégiés, car il est possible de récupérer intégralement la TVA sur le réapprovisionnement en carburant. Néanmoins, il s’agit d’un des rares avantages attribués à ces motorisations, car en vérité, elles augmentent de façon considérable le TCO des entreprises. D’où l’intérêt de se tourner plutôt vers les automobiles hybrides ou électriques qui sont certes, plus chères à l’achat, mais moins onéreuses à utiliser.

Il est également important de se focaliser sur les équipements de sécurité disponibles sur le VUL au moment de le choisir. L’idéal serait de bénéficier entre autres du régulateur de vitesse, de la caméra de recul, de la surveillance des angles morts, de l’alerte de franchissement de ligne, etc. Il est aussi essentiel de disposer des options de confort : navigation connectée, ouverture mains libres des portes latérales, feux de route automatique, Mirror Screen, etc.

Les aménagements et équipements extérieurs sont à adapter quant à eux en fonction de chaque activité professionnelle. Les spécialistes du transport de produits dangereux par exemple doivent respecter les règlementations sur la circulation de l’air et l’aération. Pour le BTP, le véhicule doit idéalement être équipé de portes coulissantes, de rampes et bien d’autres.

Au niveau des implantations spécifiques, les constructeurs proposent un large choix. Les professionnels spécialisés dans le transport de personnes peuvent opter pour les VUL en version Combi tandis que ceux qui transportent à la fois des matériels et les équipes peuvent miser sur la cabine approfondie. Il existe aussi les VUL en version rallongée ou les modèles châssis ou plancher cabine montés d’une benne basculante, d’une caisse grand volume ou d’une coque frigorifique.