LLD Volkswagen Crafter

LLD Volkswagen Crafter

Au rayon des véhicules utilitaires, certains modèles s’imposent comme de véritables références sur le marché en raison de leur innovation, leur fiabilité et leur performance. C’est le cas du Volkswagen Crafter qui démarre sa carrière en 2006 et qui existe aujourd’hui en une version 100% électrique pour satisfaire les exigences des entreprises ecofriendly. L’avantage de cet utilitaire est la possibilité de le financer sous forme de location longue durée.

Volkswagen Crafter : l’allié des professionnels

Le Volkswagen Crafter démarre sa carrière à partir de 2006 en guise de remplaçant du Volkswagen LT. Lancé dans le cadre d’une collaboration avec Mercedes-Benz qui dispose déjà dans sa gamme du célèbre Sprinter, l’utilitaire est fabriqué par Daimler AG dans les usines de Düsseldorf en Allemagne. Cette première mouture a été conçue avec une motorisation 2.5 TDi de 109 ch, 114 ch, 136 ch et 163 ch. Disponible en version propulsion et traction, elle propose une vitesse maximale de 140, 156 et 165 km/h avec une consommation mixte de 8,6 litres/ 100 km. En 2016, la production de la première génération s’arrête pour laisser place à une seconde mouture encore plus innovante. Présenté au Salon de Hanovre, ce second opus est produit cette fois-ci dans les usines de Poznan en Pologne et n’est plus né de la collaboration avec Mercedes-Benz, mais est issu d’une coentreprise avec la société MAN Truck & Bus.

Comme il n’est plus jumelé au Sprinter, le nouveau Crafter peut désormais voler de ses propres ailes. Grâce à ce renouvellement qui intervient en même temps que celui opéré sur les autres utilitaires de la gamme à savoir l’Amarok, le Caddy ainsi que le Transporter, le constructeur allemand espère pouvoir gagner plus de part du marché. Surtout, il profite de la liberté de créer son modèle issu du savoir-faire de ses propres ingénieurs et designers. Pour disposer de cette indépendance, il a quand même dû mobiliser la somme mirobolante de 800 millions d’euros. Un investissement qui devrait lui permettre de doubler sa production passant de 50 000 unités par an sur le premier opus à 100 000 exemplaires aujourd’hui.

Les meilleurs équipements pour le Volkswagen Crafter

Révélant un design plus consensuel que la précédente mouture, cette seconde génération reprend quelques particularités physiques du Transporter. Au-delà de sa silhouette, elle a surtout été conçue dans l’optique de répondre aux besoins des professionnels toujours sur les routes. Véritable bureau mobile, le Crafter se base sur un concept de rangement intelligent et s’équipe de plusieurs compartiments afin d’offrir le meilleur confort. Il est doté d’un rangement ouvert avec trois compartiments ainsi que de deux compartiments de rangement dans la galerie de toit, accessibles en option. À cela s’ajoute une immense boîte à gants qui est l’une des plus volumineuses de la catégorie. À bord, le conducteur profite du siège ergoComfort avec deux accoudoirs, un système de réglage de la profondeur et hauteur d’assise et un support lombaire. Ces mêmes équipements sont proposés sur le siège ergoActive également muni d’une fonction massage. Les utilisateurs ont aussi accès à plusieurs prises et connexions USB pour charger et utiliser les différents terminaux mobiles (tablettes, ordinateur, smartphone).

Pour que les voyages se déroulent sans encombre, le véhicule est muni d’un système de navigation « Discover Media ». Le système radio permet de faire les routes en musique. Et grâce aux services mobiles en ligne, il est possible de connaître rapidement les conditions de circulation et autres informations liées au trafic. Au niveau de la sécurité, Volkswagen a mis les petits plats dans les grands en équipant l’utilitaire de plusieurs technologies : correcteur de trajectoire (ESP), blocage électronique du différentiel (EDS), système d’antiblocage des roues (ABS), système de régulation antipatinage (ASR), avertisseur de non-bouclage de ceinture de sécurité, etc. Les aides à la conduite sont constituées du Lane Assist, du détecteur d’angle mort, du Park Assist, du Light Assist, le Side Wind Assist contre le vent latéral, du Park Pilot, des caméras de recul, du Trailer Assist, de l’aide à la descente ou encore du détecteur de fatigue.

L’e-Crafter : une version électrique pour une conduite propre

Bientôt, les entreprises réalisant les livraisons du dernier kilomètre ne seront plus autorisées à circuler en ville avec des véhicules thermiques en raison des nouvelles règlementations sur la baisse des émissions de gaz. Pour pallier ce phénomène, les constructeurs sont à pied d’œuvre dans la conception et la production de leurs véhicules 100% électriques. Volkswagen possède une longueur d’avance sur ses concurrents en lançant l’e-Crafter. L’utilitaire mue en une version zéro bruit et zéro émission avec son électromoteur de 100 kW ou 136 chevaux pour 290 Nm de couple, le même que celui retrouvé sur l’e-Golf. Pour éviter les dérives des chauffeurs et comme il est centré sur un usage urbain, il affiche une vitesse maximale de 90 km/h. Sous le plancher, l’e-Crafter est doté d’une batterie lithium-ion d’une capacité de 35,8 kWh qui propose une autonomie de 173 km. Avec le système de charge combiné offrant 40 kW de puissance, il suffit de 45 minutes pour récupérer 80% de l’énergie de la batterie. Sur une Wallbox de 7,2 kW, la durée de la charge s’étend à 5 heures et 20 minutes.

Pourquoi envisager une acquisition en leasing ? Comment souscrire ?

Le Crafter est accessible en différents finitions et prix. Le modèle Van Business Line est tarifé à 40 598 euros TTC sur le site officiel du constructeur en France contre 41 158 euros TTC pour la version Van Business Line Plus. Le Crafter ProCab Business Line coûte 49 452 euros TTC et la version Business Line Plus est à 51 012 euros. L’e-Crafter pour sa part coûte 53.990 euros HT. Au lieu de payer des montants aussi importants, les entreprises ont plutôt intérêt à se tourner vers le leasing dans le cadre du financement du Crafter. Grâce à cette offre de financement, elles ne paient que des loyers mensuels en contrepartie de la location qui s’étend sur une période de 12 à 72 mois. Pour découvrir le prix du leasing et souscrire aux offres, il suffit de solliciter les loueurs spécialisés, les concessionnaires ou les mandataires automobiles. Ces professionnels disposent de sites internet proposant des services de demande de devis et des comparateurs en ligne.