LLD Renault Kangoo

LLD Renault Kangoo

Avec plus de 20 ans de carrière, la Renault Kangoo s’inscrit parmi les références dans la catégorie des véhicules utilitaires. Ce modèle décliné en version ludospace et utilitaire trouve de nombreux adeptes dans la sphère privée et professionnelle. Il faut dire qu’en plus d’offrir une grande modularité, la Kangoo est à la fois fiable, robuste et polyvalente. Un autre argument en sa faveur concerne la possibilité de la financer sous forme de Location Longue Durée, l’occasion pour les professionnels de préserver leur capacité financière.

Renault Kangoo : une référence sur le marché des utilitaires

L’année 1997 marque le lancement de la Renault Kangoo. D’emblée, elle va s’adresser à deux publics différents en se déclinant en version ludospace et en version utilitaire. Les utilisateurs n’ont pas tardé à être charmés par le volume important de son habitacle et surtout par sa troisième porte coulissante qui était inédite à l’époque. Cette première génération a rencontré un franc succès si bien qu’elle s’est écoulée à plus de 2 200 000 exemplaires. En 2007, une seconde mouture voit ensuite le jour. Afin de les distinguer clairement, des appellations différentes vont être attribuées au modèle dédié aux familles et à celui réservé aux professionnels. Si le premier continue de s’appeler Kangoo, le second est baptisé Kangoo Express. En 2013, un restylage est opéré, l’occasion pour l’utilitaire d’afficher un nouveau design qui devient encore plus sérieux et moderne. Le véhicule va aussi être proposé sous différentes variantes afin de continuer à être attractif. On retrouve ainsi la Kangoo Be Bop, le Grand Kangoo ou encore le Kangoo ZE. Malgré une rude concurrence, cette seconde génération enregistre un meilleur exploit que la précédente en se vendant à plus de 2 400 000 exemplaires.

Renault Kangoo : un véhicule utilitaire adapté aux besoins des professionnels

La Renault Kangoo a bâti sa réputation autour de ses multiples transformations spécifiques, la rendant adaptée à chaque activité. En cabine approfondie ou en version benne, elle trouve de l’intérêt aux yeux des constructeurs et autres acteurs du BTP. Les entreprises spécialisées dans les métiers de bouche (traiteur, vendeur alimentaire, boucher, boulanger, etc.) trouvent aussi leur compte puisque l’utilitaire peut devenir un foodtruck ou s’équiper d’une cellule frigorifique, parfaite pour les spécialistes de la transformation alimentaire artisanale ou industrielle. Le modèle grand format va davantage s’adapter aux entreprises intervenant dans le transport de marchandises. Dans le secteur médical, des aménagements sont possibles pour que la Kangoo devienne un outil de travail indispensable. Grâce aux partenariats de Renault avec des carrossiers, l’utilitaire mue en ambulance ou s’adapte au transport des médicaments. Afin de s’aligner avec les divers besoins, elle peut s’enrichir d’une foule d’équipements. Dans la zone de chargement, l’installation d’une cloison est tout à fait faisable pour sécuriser les marchandises et le transport. Au besoin, il est possible d’augmenter la charge maximale de 650 à 800 kg. À l’avant, de nombreux rangements sont disponibles pour que la Kangoo évolue en un bureau mobile. Les systèmes multimédias et les technologies sont aussi omniprésents : aide au démarrage en côte, caméra et radar de recul, conduite en mode eco, système Multimédia R-LINK Evolution, détecteurs de pluie et de luminosité, etc.

2021, l’année de la Kangoo

2021 est une grande année pour la Renault Kangoo qui va se décliner dans sa troisième génération. Le nouvel opus va arborer un nouveau design afin de faire face à une concurrence plus rude et s’adapter davantage aux préférences des professionnels. Comme la future Kangoo va étrenner la nouvelle plateforme technique CMF-C utilisée actuellement par la Renault Mégane, il est possible de lui intégrer des motorisations 100% électriques et hybrides. Sur ce sujet plus spécifiquement, l’utilitaire s’enrichit d’une mécanique identique à celle de la Renault Zoé et va bénéficier d’une batterie d’une capacité de 52 kWh avec un moteur de 110 à 135 ch. L’autonomie devrait augmenter à 350 km WLTP.

Une version électrique pour une mobilité plus propre

En attendant l’arrivée de la seconde génération de la Kangoo Z.E., les utilisateurs peuvent jeter leur dévolu sur la première génération ayant fait son apparition en 2011 puis restylé quatre ans plus tard. Le moteur R60 équipant la Kangoo électrique offre une puissance de 44 kW ou 60 ch avec 225 Nm de couple. Le véhicule peut atteindre une puissance de 130 km/h. Au niveau de la batterie, elle propose désormais une capacité de 33 kWh. Avec l’architecture des véhicules électriques qui permet de loger la batterie sous le plancher, la capacité de chargement s’améliore. Au niveau de l’autonomie, elle culmine à 230 km en conditions réelles et en période estivale, il est assez aisé de frôler les 300 km. Tout va dépendre également du style de conduite, de la vitesse et du poids transporté qui vont influencer sur l’autonomie du véhicule. Ce dernier peut être chargé en 4 heures sur le quick charger, entre 4h à 8h46 sur une Wallbox ou une borne publique, en 9h39 sur une prise Green-up et en 13h55 sur une prise domestique classique.

Pourquoi acquérir la Renault Kangoo en leasing ?

La Renault Kangoo Express est disponible en deux déclinaisons. L’Express classique de 2 à 3 places propose un volume de chargement de 3 m3 et une charge utile de 652 à 800 kg. Ce modèle est accessible à partir de 17 100 euros. L’Express maxi pour sa part peut accueillir entre 2 à 4 passagers et offre un volume de chargement de 2,4 à 4 m3. Sa charge utile va de 674 à 794 kg. Le prix pour sa part est de 20 700 euros.

Pour une entreprise, il n’est pas aisé d’acheter au comptant une flotte entière de véhicules utilitaires. Cela risquerait de fragiliser la trésorerie. Pour éviter un tel effort financier, il est préférable d’opter pour une location longue durée qui donne l’opportunité de lisser dans le temps le paiement du véhicule. En effet, le professionnel sera uniquement tributaire de loyers mensuels en échange de l’usage du véhicule. Le contrat s’établit sur une durée de 12 à 72 mois et peut inclure toutes sortes de prestations complémentaires. Il s’agit là de l’une des principales forces de la LLD. En effet, elle décharge l’entreprise des contraintes liées à la gestion de la flotte, car c’est le loueur qui s’occupe de l’entretien, de l’assistance, des véhicules de remplacement, de la carte carburant, des pneumatiques, de l’assurance ou encore du pass autoroutier.