Ils sont considérés comme des véhicules énergivores et très pollueurs. Il fallait qu’une révolution s’opère dans le secteur. Désormais, la gamme des constructeurs s’enrichit progressivement de véhicules utilitaires hybrides ou électriques. Chez Citroën, le ton est donné sur les ambitions de la marque à s’investir dans l’électromobilité avec le lancement de l’e-Berlingo. Le ludospace se met au vert, au bonheur des entreprises qui profitent de tous les avantages liés à la mobilité électrique. Mieux, cet utilitaire est accessible en Location Longue Durée, ce qui facilite son financement.

Citroën Berlingo : plus de 25 ans de carrière

S’il fallait relater l’histoire du Berlingo, il faudrait revenir jusqu’en 1996, date de lancement de la première génération. Version plus haut de gamme que l’utilitaire, ce modèle va connaître un certain succès en s’écoulant à 1 200 000 exemplaires. À partir de 2008, la seconde génération voit le jour et a été créée en collaboration avec PSA. Plus puissant, plus stylé et mieux équipé, ce second opus est produit jusqu’en 2018. La même année sort la troisième génération du Berlingo. L’occasion pour le constructeur aux chevrons d’annoncer l’arrivée d’une version 100% électrique de son utilitaire. Inutile de le rappeler. La mode chez les fabricants ces dernières années consiste à enrichir leur catalogue de véhicules propres. Tous les segments sont concernés y compris les utilitaires qui sont de gros pollueurs et consommateurs de carburant.

Citroën e-Berlingo : un ludospace électrisant

Le ludospace aux chevrons est équipé d’un moteur de 49 kW ou 67 ch avec un couple de 200 Nm. Dans le soubassement se trouvent les deux packs de batterie d’une capacité totale de 22, 5 kWh. Grâce à cette technologie, le véhicule est en mesure d’offrir une autonomie de 170 km en cycle NEDC. Quand on sait qu’un utilitaire parcourt moins de 100 km par jour, cette performance est suffisante pour permettre à l’e-Berlingo d’assurer toutes les missions qui lui seront confiées. Quoi qu’il en soit, afin de garantir la sérénité des utilisateurs, différents modes de recharge sont proposés. Le véhicule peut se brancher avec une prise domestique et récupérer toute son énergie en 12 h. Ce délai passe à 8h30 avec une prise renforcée Green-up à 14A. Avec un chargeur rapide en CHAdeMO, 30 minutes suffisent pour gagner 80% de l’énergie. Sur la route, le conducteur profite d’une foule de solutions qui optimise l’agrément de conduite. Le véhicule est par exemple équipé d’une caméra de recul destinée à faciliter le stationnement. Le système de navigation donne des informations sur le trafic, les limitations de vitesse et les endroits où il est possible d’aller selon le niveau énergétique de la batterie.

Un véhicule spacieux et pratique

Une des forces du Citroën e-Berlingo est l’existence de technologies innovantes. Il propose par exemple le système de pré-conditionnement thermique. Par le biais de son smartphone, l’utilisateur peut activer à l’avance la climatisation ou le chauffage de son véhicule afin que le démarrage soit optimal. Au-delà, l’utilitaire assure le meilleur confort et une excellente modularité pour répondre aux exigences pointues des professionnels. Pouvant accueillir jusqu’à 5 passagers, il offre un volume de coffre de 675 à 3000 litres. Grâce aux deux portes coulissantes disponibles en série, il est beaucoup plus facile d’accéder au véhicule. Ce dernier s’enrichit de plusieurs autres équipements comme le limiteur de vitesse, la détection de sous-gonflage, le siège conducteur réglable, l’aide au démarrage en côte, les rétroviseurs rabattables et dégivrants, l’aide au stationnement arrière, etc. Pour offrir la meilleure expérience aux utilisateurs, un système multimédia muni d’une tablette tactile de 7 pouces permet à l’e-Berlingo d’être connecté à son époque. La fonction MirrorScreen, la prise jack, le port USB et le Bluetooth étoffent la connectivité.

Pourquoi se mettre à l’e-mobilité ?

Adopter la mobilité électrique est très avantageux pour les entreprises, à bien des égards. Sur le plan financier, faut-il encore rappeler qu’un utilitaire électrique affiche un TCO moins élevé qu’un équivalent thermique ? Rien que du point de vue du carburant, le coût n’est que de deux euros pour 100 km soit 5 à 7 fois moins cher qu’un modèle diesel ou essence. Les éléments mécaniques s’usent très peu, diminuant les frais d’entretien. C’est surtout du point de vue environnemental que les VUL électriques tirent leur épingle du jeu. Comme ils n’émettent aucun gaz polluant, ils participent à l’amélioration de la qualité de l’air. Les entreprises qui souhaitent communiquer une image eco-friendly ont intérêt à adopter ce mode de mobilité. Ce n’est pas tout. D’ici peu, les grandes agglomérations seront impactées par des restrictions de circulation dans l’optique de réduire les émissions de gaz carbonique. Les utilitaires électriques n’étant pas polluants, ils pourront continuer à circuler, ce qui évite l’arrêt de l’activité.

Financer l’e-Berlingo en LOA ou LLD

Acheter l’e-Berlingo exige un important effort financier de la part des entreprises. C’est pourquoi il est plus intéressant d’opter plutôt pour une Location Longue Durée. L’apport financier est réduit, car le professionnel paie uniquement l’usage du véhicule par le biais de loyers mensuels fixes dimensionnés selon sa capacité financière. Cette formule simplifie énormément la comptabilité et aide l’entreprise à mieux maîtriser et adapter son budget. Avec une LLD, non seulement elle ne mobilise pas sa trésorerie, mais en plus, elle préserve sa capacité d’endettement. Une bonne chose pour les structures qui ont tendance à communiquer sur leur santé financière.

Les avantages de la LLD ne s’arrêtent pas là. Cette solution a été développée pour éviter aux utilisateurs de subir les contraintes liées à l’entretien. En effet, le contrat inclut des prestations complémentaires comme la maintenance, les réparations ou encore l’assurance automobile. Parfois, il est même possible d’intégrer les véhicules de remplacement, les pneumatiques, le dépannage ou la gestion des péages. Grâce à cette externalisation, le professionnel peut se concentrer sur son cœur de métier. Il n’est plus astreint à la pénible tâche de la revente puisqu’à la fin de la location, le véhicule est restitué au loueur. L’entreprise peut ensuite renouveler son contrat et prendre un modèle plus moderne et encore mieux équipé. L’occasion de bénéficier des véhicules à la pointe de la technologie.